Tests et acceptabilité des technologies IdO/5G

technologies IdO/5G

Le développement d’une ville intelligente passe par la mise en place d’infrastructures de communication et de collecte d’information à grande échelle. Les réseaux 5G ou de la « cinquième génération » désignent la prochaine génération de normes et de technologies en matière de mobilité sans fil. Les réseaux 5G pourront transmettre des données plus rapidement, prendre en charge un nombre accru d'appareils et d'objets connectés afin de soutenir une multitude de scénarios d'utilisation.

Le déploiement de capteurs dans l’espace public, connu sous le nom d’Internet des objets (IdO), est un facteur clé permettant de mieux gérer les actifs de la ville ou encore d’optimiser les déplacements des citoyens. Le déploiement de ces capteurs soulève de nombreuses questions, au premier rang desquelles figurent des questions sociales: qu’est-il acceptable de collecter dans l’espace public et pour quels types de décisions ? Dans ce contexte, la Ville a entamé des travaux d’analyse des enjeux dont les premières conclusions sont disponibles dans un rapport public.

Les travaux à venir vont permettre de poursuivre les réflexions sur l’éthique et l’acceptabilité sociale de ces technologies tout en analysant les opportunités de déploiement d’infrastructure et en accompagnant les télécommunicateurs dans leur stratégie de test et de déploiement. 

La Ville travaille activement à la planification du déploiement de la nouvelle technologie de télécommunications 5G sur son territoire. Cette technologie prévoit fournir des débits à très haute vitesse permettant l’introduction sur le marché d’une toute nouvelle génération de produits et services tels que les véhicules connectés et automatisés, les soins de santé à distance, la réalité virtuelle, les villes intelligentes et les nouvelles applications de l’Internet des objets.

La Ville de Montréal souhaite créer un environnement favorable au développement de cette technologie avec tous les partenaires de l'écosystème 5G pour rendre ce réseau opérationnel rapidement, qui respecte les normes les plus élevées d'urbanisme, d'esthétique et de sécurité.  Pour ce faire, la Ville de Montréal a déterminé, de concert avec les acteurs du milieu, un quadrilatère de 2,5 km, à même le centre-ville, dans lequel les microcellules 5G seront déployées sur le mobilier urbain, par les entreprises de télécommunications.Cet espace, délimité au nord par la rue Sherbrooke, au sud par la rue Notre-Dame, à l'ouest par la rue Guy et à l'est par le boulevard St-Laurent, constitue le Laboratoire urbain 5G. La mise en place du Laboratoire urbain 5G est offerte à l’ensemble des opérateurs de télécommunications pour valider avec la Ville de Montréal les modèles de déploiement et de gouvernance rattachée à la technologie 5G. De plus, étant un environnement d'expérimentation ouvert à tous, tous les acteurs qui veulent contribuer à l’avancement des produits, services et applications 5G sur le territoire montréalais sont les bienvenus.

La Ville de Montréal prévoit la création d'un comitéde coordination qui réunira les acteurs clés du milieu afin d'orienter les activités du Laboratoire 5G.  Dans le cadre de ce projet, le Lab joue un rôle d’accompagnement auprès du Service des technologies de l’information et du Service de l’urbanisme et de la mobilité, en adoptant une approche systémique et inclusive permettant la collaboration des parties prenantes gravitant autour du développement de nouveaux produits et services de la technologie 5G. Avec la 5G, la Ville de Montréal veut favoriser le développement économique et l’apparition de nouveaux secteurs d’activités en haute technologie.